Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2019

Prends ma main de Megan Abbott (Give Me Your Hand)

51KJUs636cL._SX195_.jpg

Une chronique de Cassiopée

Megan Abbott aborde une fois encore, avec finesse et doigté, les relations humaines et plus précisément les rapports amicaux entre filles, femmes, collègues…. Ces liens qui se créent à l’adolescence, souvent empreints de fascination, voire de manipulation et de jeux de séduction lorsqu’une des personnes essaie de prendre le dessus sur l’autre.

Kit et Diane n’étaient pas forcément destinées à être amies. Au lycée, un stage les réunit. La première issue d’une famille modeste qui rêve de réussir pour fuir ce coin de province, la seconde née avec une cuillère en argent dans la bouche mais pas forcément heureuse car ses parents ne sont pas présents pour elle. Un professeur de chimie les encourage à obtenir de bonnes notes et à poursuivre des études dans cette voie. Lors d’une soirée entre filles, elles échangent des secrets, des vrais, de ceux qu’il ne faut pas répéter même pas à une personne à la fois… Diane se décharge du sien sur Kit. Cette dernière va le porter toute sa vie et en souffrir car il s’agit d’un fait grave, qu’il faudrait dénoncer mais elle ne s’en sent pas le droit. Chacune avance dans la vie et elles ne sont plus en contact. Kit est en doctorat et a intégré un prestigieux laboratoire dirigé par une maîtresse femme. Deux postes d’adjoints sont à pourvoir et Kit est en concurrence avec d’autres doctorants. Soudain, la responsable annonce l’arrivée d’une nouvelle qui n’est autre que Diane. Tout l’univers de Kit est à nouveau bouleversé et son équilibre professionnel et personnel mis à mal…. Va -t-elle utiliser ce qu’elle sait pour obtenir le poste convoité et évincer Diane ? Ou la situation va-t-elle se retourner contre elle ?

Entre « maintenant » et « avant » ainsi que les pensées et ressenties de chacun, le lecteur avance pas à pas. On découvre le lien, presque malsain qui s’établit entre les différentes protagonistes féminines. Même si on n’a pas franchement d’empathie pour elles, ce roman se dévore. L’atmosphère est vite plombée par les non-dits et c’est très addictif, on veut absolument comprendre ce qui s’est passé, et en quoi c’est si important pour le présent. De plus, des événements perturbants vont se dérouler au laboratoire, ce qui n’améliore pas l’ambiance. 

J’avais trouvé très intéressant le milieu de la gymnastique dans le précédent recueil de l’auteur. Cette fois, elle place son intrigue dans un laboratoire de recherches avec des doctorants en compétition pour des emplois. Mon fils ayant travaillé dans ce genre de lieu, je peux confirmer qu’il en est bien ainsi. Rivalités, intrigues, c’est celui qui bosse le plus et qui se fait bien voir du grand patron qui peut arriver, même si les compétences de la personne jouent aussi. Il ne faut pas hésiter à faire des heures supplémentaires pour progresser. Tout ceci est parfaitement décrit par Megan Abbott. Certains esprits chagrins reprocheront quelques aspects caricaturaux chez quelques-uns mais ce n’est pas bien gênant et c’est de toute façon très représentatif.

L’écriture fluide (merci au traducteur !), le style vif et agréable, assorti de nombreux dialogues donnent de la vie à ce livre qui nous narre le destin de trois femmes étroitement liées par l’étude de cas médicaux qu’elles veulent mener à bien mais également par ce qu’elles ont partagé et qui les lient à tout jamais. Dans ces conditions, peuvent-elles s’épanouir ? Est-on prisonnier des secrets qu’on nous confie et de ceux qu’on met en place nous-mêmes ? Megan Abbott aborde ce sujet dans une intrigue bien ficelée et  qui a été, pour moi, très agréable à lire.

 

 

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch

Éditions : Le Masque ((9 janvier 2019)

340 pages

Quatrième de couverture

Kit est une jeune chercheuse en physique, ambitieuse, intelligente, en passe d’obtenir le poste de ses rêves auprès de son mentor et idole. Mais une nouvelle recrue vient troubler ses plans et son passé revient la hanter lorsqu’elle découvre que sa rivale n’est autre que Diane, sa meilleure amie du lycée, perdue de vue depuis plus de dix ans. Dix ans durant lesquels Kit s’est efforcée d’oublier Diane et le lourd secret qu’elles partagent.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.