Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2022

L’antre du diable, de Douglas Preston & Lincoln Child (Diablo Mesa)

L-antre-du-diable.jpgUne chronique de Cassiopée

C’est toujours agréable de retrouver des personnages qu’on apprécie. C’est le cas pour Nora Kelly et Corrie Swanson. La première est une excellente archéologue et la seconde est agent du FBI.  Elles ont en commun un caractère impétueux bien que Nora soit, globalement, un peu plus posée.  Corrie est plus un électron libre, avec une personnalité atypique mais au fil des livres, elle apprend à vivre avec les autres, et elle est plus intégrée.

Nora vient d’être licenciée de l’Institut archéologique de Santa Fe suite à un conflit avec ses supérieurs. Il faut dire qu’elle n’aime pas qu’on lui dise que faire …. Elle refuse donc de suivre un chantier de fouilles sur le site de Roswell où un OVNI se serait écrasé en 1947 (ce qui est un fait historique avéré entre parenthèses). Nora ne croit pas aux extra-terrestres et autres billevesées alors elle part en claquant la porte. Sur le parking, un homme l’aborde, c’est lui qui a proposé cette mission par l’intermédiaire de l’établissement. Il lui fait une offre : être directement sous contrat avec lui et pour une belle somme …  Il a, entre-temps, embauché Skip, le frère de Nora, qui est physicien. Elle décide donc de dire oui. Leur nouveau patron s’appelle Lucas Tappan. Il est milliardaire, responsable d’Icare Espace et s’intéresse à l’énergie verte. Il n’est peut-être pas si mal après tout, même s’il pense qu’un PAN (phénomènes aérospatiaux non identifiés) a atterri dans le désert.

Nora se retrouve sur le chantier de fouilles. C’est magnifiquement aménagé. Tappan a recruté les meilleurs dans tous les domaines : astronome, ingénieurs, etc…. Quand on a les moyens, on ne se refuse rien … C’est dans des conditions exceptionnelles que peuvent commencer les recherches …. Mais Nora met au jour deux cadavres ce qui n’était absolument pas prévu. D’où un appel au FBI et l’arrivée de Corrie avec qui elle a déjà collaboré ….

Rien ne se passe comme prévu finalement, et ce n’est que le début… C’est une nouvelle aventure pour les deux jeunes femmes et d’autres protagonistes qu’on connaît. C’est bien animé et intéressant. Au-delà des faits d’espionnage, de course poursuite (la dernière est peut-être un peu exagérée), d’individus louches jouant un double-jeu, l’approche scientifique m’a bien plu. Je n’avais jamais entendu parler du paradoxe de Fermi, du mystère de Roswell et cela m’a donné envie d’en savoir plus donc j’ai fait quelques recherches. J’aime bien les romans qui me donnent le souhait de vérifier ce qui est présenté pour aller plus loin que la fiction.

Simples et efficaces, l’écriture et le style des deux auteurs sont très vifs, visuels, prenants. Le fidèle traducteur, Sebastian Danchin, connaît les tics de langage de Preston et Child ce qui nous permet de retrouver un environnement familier tant dans la forme que le fond. Sans temps mort d’un lieu à l’autre, les événements s’enchaînent. On sent l’angoisse qui monte mais on n’a pas vraiment peur car on se doute que tout finira par s’arranger (c’est une des marques de fabrique de Preston et Child, rester positifs !).  Certains pourront reprocher une forme de manichéisme et un aspect psychologique peu creusé mais, de temps en temps, des lectures sans prise de tête ça fait du bien ! De plus, le rôle de l’armée interroge et on se demande ce qu’il en est réellement sur le terrain…

Un récit plaisant qui m’a permis de passer un bon moment !

Traduit de l’américain par Sebastian Danchin
Éditions : L’Archipel (17 Novembre 2022)
ISBN : 9782809845082
420 pages

Quatrième de couverture

La troisième enquête de Nora Kelly & Corrie Swanson. Brutalement licenciée de son poste d'archéologue en chef à l'Institut de Santa Fe, Nora Kelly rebondit de façon pour le moins surprenante en acceptant la proposition du milliardaire Lucas Tappan : effectuer des fouilles sur le site de Roswell, où un ovni se serait écrasé en 1947 !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.