Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2021

Transaction, de Christian Guillerme

transaction.jpgUne chronique de Cassiopée

Johan et Alphone (Al) se connaissent depuis la maternelle, Manal les a rejoints en CE2. Ces trois-là savent ce que c’est que l’amitié. Celle qu’on cultive, qu’on garde intacte malgré le temps qui passe et les différences. Elle, c’est un petit bout de femme, d’origine libanaise, indépendante et fière. Après son DUT, elle a trouvé un emploi de vendeuse. Elle vit avec son compagnon et ce n’est pas toujours facile mais elle évite de trop en dire à ses potes. Ce sont eux qui devinent, ils souhaitent la protéger mais ce n’est pas facile. Alphonse a des racines camerounaises et comme son père avant lui, il est mécanicien dans un garage. Il est complexé par son physique et vit seul. Johan complète le trio. Il semble plus intellectuel dans le sens où il observe, analyse ce qu’il voit. Ils se retrouvent régulièrement au café, leur QG, dans la cité où ils ont grandi. Leurs relations sont riches d’échanges, de complémentarité, ce sont de vrais amis.

Al a acheté une caméra sur un site de petites annonces. Il s’aperçoit rapidement qu’il s’est fait avoir. Que faire ? il a perdu une belle somme et se décide à en parler à ses copains. Ensemble, ils décident de revendre la caméra et basta, chacun son tour d’être arnaqué. Malgré des hésitations, ils passent à l’acte. A partir de là, tout s’emballe très vite. L’atmosphère se durcit et le rythme s’accélère. L’acheteur s’aperçoit qu’il a été dupé et il ne veut pas en rester là.

Si certains lecteurs seront, peut-être, déstabilisés par la construction de ce roman qui commence par la fin, je leur conseille de persévérer. Pour les premières pages, je me suis même demandée si je n'avais pas une quatrième de couverture qui n'allait pas avec l'histoire… mais très vite tout s’explique.

C’est excellent, parfois violent mais bien construit, bien pensé, bien ficelé. La tension monte crescendo, le phrasé est incisif. J’ai beaucoup aimé ce qui lie les trois amis, l’influence de leur passé, ce qu’ils essaient de faire pour vivre mieux que leurs parents qui ont galéré. Il y a également un aspect intéressant, c’est de voir que suivant les personnes, les faits ne sont pas interprétés de la même façon et que les approches diffèrent. L’auteur, au-delà de l’intrigue concernant la vente, a créé des personnages étoffés, avec des caractères marqués. On apprend à les connaître au fil des chapitres et on découvre leur quotidien. Cet aspect complète parfaitement l’intrigue principale et apporte un autre éclairage sur chacun.

La colère a une place importante dans ce récit. Elle peut être rentrée, explosive, étouffée, on peut aller jusqu’à se battre, ou bien agir en dessous pour se venger et surtout elle peut être provoquée par des tas de situations qui peuvent nous concerner ou être en lien avec la souffrance de ceux qu’on aime…. Ce qui est sûr, c’est qu’une colère mal gérée peut entraîner bien des déboires….

L’écriture de l’auteur s’affirme de plus en plus, ses textes prennent du « poids », de la consistance.
Il est parti d’un fait banal et a monté une histoire captivante. On sent une progression et j’ai hâte de savoir dans quel univers il nous emmènera la prochaine fois.

Éditions : Taurnada (9 Septembre 2021)
ISBN : 978-2372580908
256 pages

Quatrième de couverture

Un site de petites annonces en ligne comme il en existe des dizaines.
L'arnaque de trois amis, noyée parmi des milliers de bonnes affaires.
Un individu dangereux qui sommeille au milieu des acheteurs potentiels.
Quelle était la probabilité qu'ils se croisent ?

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.