Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2022

Le Scoop, de Michelle Frances (The Daughter)

Scoop.jpgUne chronique de Cassiopée

Être enceinte à quinze ans, ce n’est jamais simple. Surtout lorsque le Papa du bébé ne se manifeste pas. Pourtant Kate a choisi de devenir mère, d’élever sa fille seule et de faire, toujours, le maximum pour elle. Sa propre génitrice l’a mise à la porte, son père l’a aidée en cachette mais le quotidien difficile, c’est elle qui l’a assumé. Une voisine plus âgée, sans famille, l’a prise en affection et lui a offert de l’amitié, une présence et de l’aide.

Maintenant, nous sommes en 2017. Kate travaille dans un magasin de bricolage et elle conseille les clients, car elle est devenue experte dans ce domaine, tenant à se débrouiller seule. Beth a fait de brillantes études, aidée par une bourse. Elle est stagiaire dans un journal et rêve d’y faire carrière en se consacrant au journalisme d’investigation. D’ailleurs, elle a trouvé un sujet intéressant et a même, en cachette, commencé des recherches sur un sujet brûlant. Elle n’en a pas encore parlé à son patron car elle veut avoir toutes les informations en mains pour lui dévoiler son scoop.

Un soir où elle doit rejoindre le domicile familial pour retrouver Kate qui doit lui présenter son amoureux, Tim, elle n’arrive pas et c’est la police qui sonne à la porte. Beth a été renversée par un camion qui ne l’a pas vue et elle est décédée sur place. Après l’incrédulité, la stupéfaction, la colère, le deuil impossible, Kate découvre que sa fille était sur le point de soulever un lièvre et de mettre au jour des faits scandaleux. Serait-elle morte à cause de cela, parce qu’elle dérangeait et que certaines entreprises allaient devoir rendre des comptes ? Pour rester fidèle à sa fille, par amour pour elle, elle reprend son combat. Elle n’y connaît rien, n’a pas pu poursuivre ses études, ne sait pas comment s’y prendre mais elle ne lâchera pas et se mettra en mode « mère courage ».

Ce roman est très bien construit. D’habiles retours en arrière nous montrent comment Kate et Beth ont construit leur relation, mais également comment chaque obstacle a été surmonté. Cela permet aussi de ne pas trop rester ancré dans le présent. La lutte de Beth, devenue celle de Kate n’est pas sans rappeler d’autres affaires du même style. Peu importe, on les aime ces femmes battantes, qui tiennent tête, qui ne baissent jamais les bras, qui refusent la fatalité, qui croient en des lendemains meilleurs.

C’est avec une trame bien ficelée, du rythme et un suspense omniprésent, que Michelle Frances m’a captivée. Révoltée par l’injustice, par le mensonge, par les faux-semblants, par le fait qu’on puisse être malhonnête et jouer avec la vie des gens, j’aurais voulu soutenir Kate, l’accompagner, l’aider comme l’a fait Iris, sa gentille voisine. J’aurais voulu lui dire : à plusieurs on est plus fort, ne reste pas seule. Il faut le reconnaître, malgré Iris, malgré Tim, elle est bien seule. Pourtant sa cause est juste. Mais ceux qu’elle veut poursuivre sont puissants, font peur et certains n’osent pas s’engager à ses côtés. J’ai trouvé intéressant de voir comment chacun réagit et se rallie à elle ou pas.

Je n’ai pas vu le temps passer aux côtés de Kate, elle m’a fascinée par sa pugnacité, son énergie, son besoin de vérité. L’écriture accrocheuse, les rebondissements, le rythme m’ont maintenue dans l’action et dans le souhait de toujours en savoir plus. Michelle Frances est vraiment un auteur à suivre !

Traduit de l’anglais par Maryline Beury
Éditions : L’Archipel (9 Juin 2022)
ISBN : 9782809841916
386 pages

Quatrième de couverture

Kate a élevé seule sa fille Beth, son unique amour, sa fierté. D'autant que Beth vole depuis peu de ses propres ailes. Journaliste stagiaire, elle s'apprête même à sortir prochainement le scoop qui lancera sa carrière. Mais Beth meurt subitement. D'abord anéantie, Kate cherche à comprendre les circonstances de l'accident. Et, peu à peu, elle en arrive à douter. Se pourrait-il que Beth ait été éliminée ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.