Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2017

Les chevaux de Troie (3), de Jordan Leto

le cheval de Troie,Jordan Leto,Une chronique de Cassiopée

Le fou et le sage

Il y a des personnages de roman qui deviennent des familiers. Et comme tous ceux qu’on apprécie, même si parfois ils mettent longtemps à donner des nouvelles, on leur pardonne, et on les écoute encore parce que le plaisir des retrouvailles est intact, fort à chaque fois….

Retrouver l’atmosphère électrique, les protagonistes mystérieux, attachants ou détestables et les connaissances surprenantes et complètes de Jordan Leto, est un réel bonheur.
Ancré dans une réalité proche ( l’avant élection de Donald Trump rapidement évoquée), accompagné de notions scientifiques profondes sur la perte d’identité, la pérégrination des esprits, la cryptomnésie et autres thèmes en rapport avec le cerveau, l’auteur nous touche, creuse et gratte, n’hésitant pas à prendre des risques en parlant de sujets brûlants….. l’un d’eux étant, comme précédemment, les grands de ce monde qui gouvernent et tiennent les rênes des finances, et pas que…..

Il a beau appelé son récit « roman », on ne peut que se poser des questions et avoir envie d’aller plus loin au risque de découvrir des choses pas très réjouissantes (mais il vaut mieux savoir plutôt que faire l’autruche….) Je suis d’ailleurs stupéfaite de la somme d’informations contenue dans les pages : c’est bluffant …. et tout le temps hyper intéressant….. (et comme à chaque fois, je vérifie sur internet et bien entendu, c’est vrai…. Par exemple : Je suis fascinée par Stephen Hawking et pourtant j’ignorais qu’il avait eu des lunettes à branche « magique » reliée à son ordinateur pour lui permettre de s’exprimer!!!) Jordan Leto réussit le tour de force de glisser dans des conversations, des échanges, les recherches importantes sur tout ce qu’il présente et ce n’est jamais barbant….Il garde une porte ouverte sur l’humour par l’intermédiaire de Galopin et de ses petits camarades, permettant d’alléger le propos.

Dans « Le fou et le sage », attendez-vous à des révélations étonnantes, à des rebondissements, à un climat fait de certitudes et d’incertitudes, où chacun dévoile un peu de ce qu’il est…. Attendez vous aussi à être scotché aux pages vous demandant ce qu’il faut croire ou pas, vérifiant, vous étonnant, revenant au récit pour mieux repartir contrôler et ….recommencer…..jusqu’à la dernière ligne, celle-ci vous laissant un peu frustré parce que tout ne sera pas résolu…..

J’ai énormément apprécié cet opus pour plusieurs raisons. J’ai eu l’impression que cette fois-ci, l’auteur explorait l’âme humaine plus que les finances et son approche m’a plu. D’autre part, plusieurs citations m’ont semblé écrites pour moi (entre autres : Eluard, Gibran et dans le texte lui-même, « on ne laisse pas le soleil se coucher sur sa colère » : phrase que je répète à l’envi à mes élèves). Et puis, le rythme ne faiblit pas et une petite part d’ésotérisme rajoute juste ce qu’il faut de mystère et folie au milieu de tout ce sérieux …..Bref, un régal……

Il faut attendre combien de temps Monsieur Leto pour avoir la suite ?

NB : Ce livre est une suite, et je pense que, malgré le rappel en début d’ouvrage pour situer tous les intervenants, il est préférable de lire les tomes dans l’ordre afin d’appréhender l’œuvre magistrale des Chevaux de Troie dans son ensemble.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.