Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2022

Le grand effondrement, de Sébastien Le Jean

effondrement.jpgUne chronique de Cassiopée

Commandant de police, Ronan Sénéchal a connu des moments difficiles, il a eu des zones d’ombre, a souffert, a dérivé et semble s’en être enfin sorti. Il est heureux avec sa femme Nathalie et vient d’être papa d’un petit Gaspard. Le bonheur enfin pour cet homme ? Il vient à peine de faire connaissance avec son petit bout, il est encore sous le coup d’émotions contradictoires : la souffrance de son épouse et le plaisir d’être père et voilà que son téléphone sonne…. Son adjoint l’appelle et lui dit qu’il l’attend. Le procureur de la république a demandé qu’il soit en charge d’une enquête sur le meurtre d’un PDG. Plutôt connu, il vient d’être retrouvé dans des conditions particulières. Ronan n’a pas envie mais c’est ainsi, le devoir l’appelle.

Il va prendre à cœur cette nouvelle mission. Au risque d’être déstabilisé dans son quotidien mais surtout dans ses convictions. Va-t-il renouer avec ses vieux démons, en trouver de nouveaux ? Se perdre et mettre son couple en danger ? L’affaire sur laquelle il doit faire des investigations est particulièrement bizarre. Le PDG a été assassiné dans un lieu hautement sécurisé, en région parisienne, où il se croyait à l’abri et prêt pour « le grand effondrement », cette éventuelle fin du monde où seuls ceux qui sont préparés (moralement, matériellement, physiquement) s’en sortiront. Que s’est-il passé ? Qui l’a tué et pourquoi, que revendique cette personne ?

Pratiquement en même temps, à Lyon, un jeune youtubeur, connu pour sa chaîne consacrée au survivalisme et à la défense de l’environnement est retrouvé noyé dans un étang. Il a été torturé. C’est au capitaine Irina Kowalski que sont confiées les recherches pour comprendre ce qui est arrivé au jeune homme.

Y-a-t-il un lien entre les deux affaires ? Aucune raison, les deux villes ne sont pas proches, les deux hommes encore moins … Et pourtant, le premier avec une activité professionnelle proche des voitures, « polluait » et le second, même radicalisé, voulait sauver la planète… Un même meurtrier, un clan, rien à voir ?

Avec une écriture nerveuse et musclée, sans temps mort, l’auteur nous entraîne dans un univers pas si fictif que ça. Tout au long de ce roman, on rencontre des personnages dont on se dit souvent « tiens, ça me fait penser à … » et on se dit « et si ? … » brrrr

J’ai envie d’écrire « même si on n’en est pas encore là », méfions-nous des dérives, des peurs fabriquées, des excès, des discours tout faits, écoutons mais renseignons-nous auprès des bonnes personnes et croyons encore en l’homme. Tout n’est pas mauvais en lui.

Les thématiques abordées dans ce récit sont d’actualité et c’est sans doute pour ça que le contenu nous frappe de plein fouet. Le style rapide, fluide, le propos addictif, tout cela capte rapidement l’attention du lecteur. Et une fois accroché, on n’a plus envie de laisser le livre !

J’ai trouvé cette lecture captivante tant sur le fond que la forme. Les protagonistes ont de l’épaisseur, notamment les policiers. J’ai tout à fait compris les réactions de Ronan et d’irina face à ce qu’ils découvrent, face à ce qu’ils vivent. Leurs choix ne sont pas si étonnants que ça. Il y a un côté plutôt réaliste dans tout ce que l’on lit.

Un auteur à suivre et un recueil à découvrir !

Éditions : Liana Levi (14 Avril 2022)
ISBN : 979-1034905638
400 pages

Quatrième de couverture

En région parisienne, un PDG a été savamment assassiné en un lieu dont personne ne soupçonnait l’existence, un bunker pour milliardaires. Le commandant Ronan Sénéchal aurait préféré ne pas être appelé sur cette affaire le jour de la naissance de son fils. En région lyonnaise, le corps d’un jeune youtubeur, connu pour appartenir à la mouvance écologiste radicale, a été repêché dans un étang. Le capitaine Irina Kowalski peine à comprendre qui a éliminé l’activiste qui voulait sauver le monde du changement climatique.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.